Une mise au point

Reproduisant une information qui a fait le tour de la presse, nous avons fait une allusion àu Monte Verita. Son directeur nous envoie la rectification ci-dessous que nous publions avec un double plaisir. D’abord celui de rétablir la vérité et ensuite de sauvegarder les intérêts d’un établissement dont le but est sympathique. Voici:

„Dans votre numéro d’hier ou d’avant-hier, vous publiez une information sur l’arrestation d’espions allemands sur le Monte-Verita.

Je suis Belge et n’ai aucune sympathie pour le gouvernement autocratique de l’Allemagne, ni pour ses buts de guerre, et ai un dégoût prononcé pour les espions en général.

Le Monte-Verita est entièrement ma propriété et ce nom ne peut s’appliquer qu’à mon hôtel et établissement de cure.

Je puis donc vous assurer que personne n’a été arrêté sur le Monte-Verita et vous prie de démentir cette nouvelle absolument fausse.

Il s’agit peut-être d’arrestations à Ascona à une vingtaine de minutes de mon établissement de personnes qui n’ont aucun rapport avec Monte-Verita.

Veuillez agréer, etc.

H. OEDMKOVEN [sic!]

Erschienen in: La Sentinelle, 33. Jahrg., 20. Juli 1917, Nr. 167. Online: Une mis e au point.