Un journal schwytzois raconte…

Un journal schwytzois raconte que le lundi 17 novembre courant, un voyageur peu banal est descendu un instant à Goldau pour poursuivre bientôt son voyage sur Locarno. Ce personnage, un grand et bel homme, aux longs cheveux blonds pendant sur les épaules et recouvrant une magnifique tête de Christ, se nomme Gustave Nagel, originaire de Altmark sur l’Elbe (Allemagne). Mais ce qui donne un cachet d’originalité tout spécial à ce type, c’est son étrange façon de voyager. Gustave Nagel, en effet, ne s’embarrasse pas de bagages. Il voyage sans souliers, sans chaussettes, sans pantalons, sans veste et sans chapeau. Une courte chemise constitue toute sa garderobe et, même par les plus grands froids, le corps de Nagel jouit d’une température très agréable.

Feuilles d’avis de Neuchâtel, 144. Jahrg., 26. November 1902, Nr. 276. Online: Un journal schwytzois raconte…